Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
MaterielDys.com

Stéphanie Praticienne en Intégration des Reflexes Primitifs

Stephanie, qui est vous ? 

Pendant 15 ans, j’ai travaillé dans le secteur évènementiel. Un métier passion durant lequel j’ai rencontré des personnes d’horizons différents et partagé avec les invités de très belles émotions.
Puis ma vie de maman m’a offert une toute autre opportunité : celle de découvrir les réflexes primitifs ou autrement nommés réflexes archaïques. De là, naît une véritable vocation. Partager et transmettre au plus grand nombre ce formidable outil, utile pour petits et grands afin de rendre le quotidien plus agréable. 

Cet outil a vraiment été une révélation alors que la médecine traditionnelle nous disait qu'il n'y avait pas de solution pour les enfants MultiDYS. 

Nous vivons avec les réflexes primitifs depuis 2 ans, et cela change beaucoup de choses ! 

De manière spontanée, j'ai fait le choix de changer de vie professionnelle afin de pouvoir accompagner les personnes grâce aux réflexes primitifs.

 

Pouvez-vous nous présenter votre profession ? et son histoire ?

Aujourd’hui, ma profession est praticienne en intégration des réflexes primitifs.

Les réflexes primitifs nous permettent d’accéder à notre plein potentiel en travaillant sur la base de mouvements rythmiques et de pressions isométriques.

Pour les définir simplement je dirai que les réflexes primitifs sont notre base de développement émotionnel, intellectuel et corporels.

Les réflexes primitifs sont des mouvements automatiques et involontaires déclenchés par des stimuli spécifiques. Ils permettent au bébé de développer son cerveau pour acquérir ses compétences motrices, ses capacités intellectuelles, et sa maturité émotionnelle.

Ils sont essentiels à la survie du nouveau-né, et font l'objet d'un examen médical par les pédiatres (réflexe de la marche automatique, de succion ou encore d'agrippement) pour s'assurer du bon développement de l'enfant. S'ils ne sont pas intégrés, la vie peut être entravée par toutes sortes de difficultés d'apprentissage en grandissant.

Les réflexes primitifs ou archaïques peuvent servir à :

· nous protéger (réflexe de Moro, réflexe de parachute…)
· nous nourrir (réflexe de ramper, réflexe de succion …)
· se concentrer (réflexe tonique labyrinthique, réflexe tonique asymétrique du cou)
· coordonner nos mouvements (réflexe tonique symétrique du cou, réflexe de Landau)
· écrire (réflexe de Babkin, réflexe d’agrippement)


Grâce à leur bonne intégration, l’individu pourra s’adapter de manière optimale à son environnement tout au long de sa vie.

Cet outil est développé Outre-Atlantique, aux USA, au Canada, en Belgique, en Suisse, aux Pays-Bas ou encore en Australie depuis les années 1970.

Il arrive petit à petit en France alors que dans les pays cités ci-dessus, cet outil est une méthode enseignée aux parents, aux puéricultrices, aux enseignants, aux pédiatres afin de pouvoir repérer, détecter et accompagner les enfants qui semblent avoir un retard, une immaturité ou un trouble DYS.

Depuis 2010, en France de plus en plus de professionnels se forment à cet outil afin de pouvoir répondre aux nombreux besoins d’accompagnement des enfants, mais aussi des adultes.

 

Quels sont les patients que vous recevez ?  Où êtes-vous implanté ?
 

En séance j’ai la chance d’accompagner :

des enfants DYS (en majorité dysgraphiques, dyslexiques, dyspraxiques, ou dysphasiques)
des enfants avec un manque de concentration
des enfants agités à l’école ou à la maison
des enfants qui ont besoin de mieux gérer leurs émotions
des enfants autistes pour qui les réflexes primitifs sont également un très bel outil


J’accompagne également des adultes avec un objectif notamment lié à :

la gestion des émotions, 
la prise de parole en public
en situation de burn out

 

Comment se passent les séances ?

La première consultation dure environ 1h30, les suivantes qui sont mensuelles durent 1 heure.

Lors de la première séance il y a un temps d’échange, puis de définition de l’objectif des séances, par la suite la réalisation du bilan des réflexes primitifs.
En fin de séance, l’enfant sélectionne deux mouvements personnalisés qu’il travaillera en solo ou avec l’aide de ses parents afin de continuer le travail d’intégration à la maison.

Les séances en cabinet pourraient être comparées à un mixte d’ostéopathie et de psychomotricité.

Une chose est certaine : le travail passe par le corps en mouvement.

Il est essentiel que les mouvements soient reproduits de manière régulière à la maison pour garantir une intégration plus rapide des réflexes primitifs. 

Ces techniques sont praticables et bénéfiques à tout âge, adaptables aux objectifs les plus divers, depuis le développement moteur du tout petit à l’amélioration des facultés mémorielles ou posturales des personnes âgées.


Avez-vous quelques conseils à donner aux parents qui souhaitent aider leurs enfants à comprendre et atténuer leurs troubles ?  

Je me lance, voici 10 recommandations bienveillantes😊 

1 - Connaître cet outil c'est comprendre que votre enfant ne fait pas exprès. 

2- Avoir l'opportunité de faire un bilan des réflexes primitifs lorsque votre enfant a des troubles est une opportunité supplémentaire de l'accompagner en douceur dans un développement plus optimal.

Je ne saurais que trop vous recommander de prendre ce temps pour rencontrer un professionnel qui travaille l'intégration des réflexes primitifs.

Rapidement vous verrez votre enfant moins fatigué, moins agité, avec une meilleure capacité de gestion de ses émotions, et autre belle évolution en fonction des besoins de votre enfant.

3 -  En tant que parent ce temps est tout aussi précieux pour vous, car il vous apporte des éléments de compréhension qui déculpabilisent. La communication au sein de la cellule familiale sera plus positive, et plus fluide.

4 – Prendre du temps pour soi en tant que parent atypique, DYS, Handicapé ou autiste. Pour aider notre enfant, notre réservoir doit être suffisamment rempli.

Ce 4e point, est peut-être le plus dur à réaliser, mais au combien nécessaire.

5 – Être accompagné par des professionnels qui pourront vous conseiller du matériel adapté aux besoins spécifiques de votre enfant.

6 – Faites vous confiance, et soyez bienveillants avec vous-même.

7 – Je vous rappelle qu’il n’y a pas d’âge pour travailler sur l’intégration des réflexes primitifs.

8 – N’hésitez pas à dire aux différents professionnels qui entourent votre enfant que vous travaillez sur les réflexes primitifs pour renforcer la prise en charge globale. De plus en plus de professionnels entendent parler des réflexes primitifs. Cela permettra d’avoir une complémentarité dans les soins envisagés pour votre enfant.

9 – Gardez à l’esprit que votre enfant est unique, fort malgré ses difficultés et qu’un jour il vous étonnera !

10 - Parlez des réflexes primitifs autour de vous. Cela aidera vos proches.

 

Je serais ravie de répondre à vos questions

 Sur instagram : Reflexes_Primitifs_92

Depuis mon site internet dans la rubrique contact : www.stephaniereflexesprimitifs.fr

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article