Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
MaterielDys.com

Claire Remolato- Ergothérapeute- Nous présente son métier

Claire Remolato- Ergothérapeute- Nous présente son métier

Claire, Pouvez-vous nous présenter votre profession ? et son histoire  ?

L'ergothérapie est une profession de santé exercée sur prescription médicale. Elle est destinée à des personnes de tout âge, du nouveau-né à la personne âgée. L'ergothérapeute prend en charge des patients dès lors qu'ils ont des limitations dans leurs activités, quotidienne, scolaire, pour travailler, se divertir, ...

C'est dans le domaine de la psychiatrie que l'ergothérapie est née, outre Atlantique, en Amérique du Nord, au début du siècle dernier. Il fallait des "occupations" pour les patients, leur faire faire des activités ayant un intérêt thérapeutique, d'où le nom en anglais "occupational therapist" et en français du grec ergo : le travail, l'activité. En France, suite à la deuxième guerre mondiale, il a fallu prendre en soin de nombreux blessés, l'ergothérapie arrive alors en Europe et ne se contente pas du domaine de la psychiatrie. On découvre que l'activité aide également à restaurer les capacités physiques. En 1954, en France, ouvrent 2 écoles d'ergothérapeutes : à Nancy et à Paris.

Dans les années 70, la notion de handicap est plus précisément définie, ainsi que le lien entre l'individu, son activité et son contexte (social, environnemental, familial, professionnel...). L'ergothérapie se développe et devient le spécialiste incontournable pour tenir compte de l'environnement et de l'activité de la personne en situation de handicap.

Aujourd'hui, on compte 25 instituts de formation en ergothérapie, avec quasiment 1000 nouveaux diplômés chaque année.

L'augmentation de l'espérance de vie, le vieillissement de la population, l'émergence de nouvelles pathologies, le développement des nouvelles technologies (domotique, impression 3D...) permettent à la profession de se développer et d'avoir un bel avenir devant elle.

Lorsque j'étais étudiante en 2007, il n'y avait que 8 instituts de formation en France et les ergothérapeutes n'étaient alors quasiment pas présents dans les EHPAD. Aujourd'hui, c'est un professionnel reconnu, apprécié et indispensable dans une équipe.

 

Quels sont les patients que vous recevez dans votre cabinet ?  Ou êtes-vous implanté ?

Je reçois principalement des enfants souffrant de troubles neurodéveloppementaux (autisme, TDA/H, trouble des apprentissages, Dyslexie, Dyspraxie.....) La plupart du temps, ces enfants rencontrent des difficultés à l'école (pour s'organiser, écrire, ...), à la maison (pour s'habiller, manger, ...), dans leurs loisirs (apprentissage du vélo, ...) ou encore communiquer.

Étant formée à la prise en charge en ergothérapie des troubles de l'oralité alimentaire, je reçois également de plus en plus de tout petits en difficulté avec l'alimentation.

J'exerce en cabinet à Dogneville au sein de l'association "Prendre ton envol" mais également sur le secteur de Saint Dié des Vosges- Raon l'Etape, directement  à domicile.

 

Comment se passent les séances ?

Après avoir déterminé la plainte occupationnelle, c'est-à-dire les difficultés de l'enfant dans son environnement scolaire, quotidien, social et/ou de loisirs, un bilan complet permet d'évaluer ses difficultés et ses points forts. En fonction des résultats du bilan, des objectifs de prise en soin sont établis avec l'enfant et sa famille. Les séances de rééducation, de 45 minutes ou une heure, se déroulent à domicile, en cabinet ou à l'école. En fonction des objectifs à atteindre, différentes approches peuvent être utilisées, comme l’intégration neuro sensorielle par exemple. La rééducation se fait toujours à travers le jeu, l'enfant n'a donc pas l'impression de travailler et coopère avec joie. Concernant les enfants  et les adultes Multidys, nous avons souvent pour objectif d'optimiser la prise de note au clavier, l'utilisation d'un ordinateur,  la découverte et l'apprentissage des logiciels spécifiques. 

 

Avez-vous quelques conseils à donner aux parents qui pensent que leur enfant rencontre des problèmes de motricité ou de graphisme ?

Je leur conseillerais de faire confiance à leur instinct de parent et de ne pas hésiter à demander conseil auprès de professionnels de santé. Plus l'enfant sera pris en charge tôt, meilleur sera le résultat de la rééducation. Le cerveau est capable de se remodeler tout au long de la vie, mais les premières années de vie sont les plus riches en création de connexions neuronales.

C’est d’ailleurs une des raisons qui m’a poussé à rejoindre le réseau national Stimul’ergo ®. Cela me permet d’informer les très jeunes parents ou futurs parents, lors d’ateliers, sur le développement moteur, sensoriel, cognitif, langagier, social et affectif de l'enfant. L’idée étant que les parents aient les clés du développement dit « normal » de l’enfant, afin qu’ils puissent, le cas échéant, consulter un professionnel de santé, et pourquoi pas un ergothérapeute.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article