Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
MaterielDys.com

Les bienfaits des échanges entre enfants en bas âge et personnes âgées

En France, on dénombre 13 millions de grands-parents. Véritables courroies de transmission, nos ainés sont au cœur de la famille et ils sont un pilier affectif important pour leurs petits-enfants.

Vecteurs de l’histoire familiale, témoins d’un autre temps, les séniors participent à la construction identitaire des plus jeunes qui, en retour, leur apportent de la joie et un pied ancré dans la modernité. Un lien intergénérationnel qui participe au « mieux vieillir » et au « bien grandir ».

 

Les grands parents, des confidents privilégiés pour les enfants

Nos aïeux retraités ont l’avantage d’avoir du temps libre, de ne plus être stressés par les impératifs d’une vie professionnelle et d’avoir acquis une expérience de vie les rendant plus aptes à prendre de la distance sur les évènements. Une génération qui offre de nombreux avantages à leurs petits-enfants.

En effet, les séniors enseignent un autre rythme de vie et la patience, partagent des activités où le plaisir est un point de repère et où la transmission de valeurs s’effectue dans des relations plus apaisées et plus douces. Ils sont aussi porteurs de l’histoire familiale, transmetteur de savoirs concrets tels que le jardinage, le tricot ou la cuisine, mais aussi les témoins d’une culture différente (contes, musique, littérature, cinéma, ...). Autant de points de repère qui leur donnent un véritable statut d’assistant à l’éducation des petits en apportant des moments de loisirs dans une dynamique plus souple qui favorise des liens de complicité.

Les grands-parents, en offrant leur disponibilité, des moments récréatifs et des espaces de discussions, deviennent souvent des confidents privilégiés et de bons conseillers. Ainsi, nos vétérans deviennent des facilitateurs de la compréhension du monde en nous inscrivant dans une lignée historique et familiale.

 

Les bénéfices des enfants sur nos aînés

Pour les personnes du troisième âge, ce lien intergénérationnel, est comparable à une source d’éternelle jeunesse. Véritables ouvertures sur le monde actuel, les petits-enfants apportent leurs connaissances et sont aussi transmetteurs de savoir, notamment sur les nouvelles technologies (SMS, mail, internet, outils de communication virtuels, vidéos…). De ces moments de complicité et d’activités partagés, se tissent des liens d’affection particuliers qui ont des répercussions positives sur la santé de nos aînés. Ce lien intergénérationnel les maintient aussi dans l’apprentissage et la conservation de leur capacité physique et cognitive : promenades, jeux de société, dessins, jeux de console ou en ligne… autant d’activités ludiques qui se partagent et relient ainsi les différentes générations.

Pour les séniors, quelquefois isolés, la présence des plus petits est une bouffée d’oxygène et une précieuse compagnie. Ces liens intergénérationnels apportent le sentiment d’une continuité affective bénéfique aux plus âgés et un point de repère sécurisant pour les plus jeunes. Un duo gagnant-gagnant.

Source : https://www.bonjoursenior.fr/actualites/les-fetes-de-fin-dannee-un-temps-de-partage-entre-generations 

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article